Paradoxe

(nom masculin, subst. masculin)

Définition(s) disponible(s) :



Signification développée en 1986 par l’académie Française (ACAD - 1986).
Signification développée en 1932 par l’académie Française (ACAD - 1932).
Ancienne définition académique pour le terme « paradoxe » (parue en 1835).
Ancienne définition « paradoxe » du dictionnaire académique Français, parution de l’année 1798.

Merci à Edmond et Clementine pour la numérisation du mot paradoxe.



Emplacement dans le dictionnaire :

parachutisme
parachutiste
parade
parader
paradisiaque
paradisier
paradiste
paradoxal
paradoxalement
paradoxe
parafé
parafe
parafe ou paraphe
parafer
paraffiner
parage
paragogique
paragraphe
paraison
paraître
paralipse




Quelques citations et utilisation du mot paradoxe dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Paradoxe, cité par Émile DURKHEIM au sein de son œuvre «De la division du travail social».
N°2 - mot intégré par Henri POINCARÉ au sein de son œuvre «La Valeur de la science».
N°3 - Paradoxe, cité par Jean JAURÈS dans son livre «Études socialistes».
N°4 - cité par Jean JAURÈS au sein de son œuvre «Études socialistes».
N°5 - Paradoxe, cité par Georges SOREL dans son œuvre «Réflexions sur la violence».
Citations paradoxe


cliquez ici
Pour accéder directement à la-definition.fr : Publicité: