Percé

(subst. masculin)

Définition(s) disponible(s) :



Ancienne définition de l’Académie Française (édition de 1835) pour le mot « percé ».
Ancienne signification développée en 1798 par l’académie Française (ACAD - 1798).
Signification du terme « percé », parution de 1876 (dictionnaire le Littré).
Ancienne signification éditée en 17962 pour le terme « percé » par l’Académie Française.

Merci à Gwenaelle et Florette pour la numérisation du mot percé.



Emplacement dans le dictionnaire :

peptique
peptone
pequenaud
péquenaud
perçage
percale
percaline
perçant
percé
perce
perce-bois
perce-bourdon
perce-chaussée
perce-crâne
perce-feuille
perce-forêt
perce-langue
perce-lettre
perce-meule
perce-muraille
perce-neige




Quelques citations et utilisation du mot percé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Percé, cité par Pierre LOTI au sein de son ouvrage «Pêcheur d'Islande».
N°2 - cité par Pierre LOTI dans son ouvrage «Pêcheur d'Islande».
N°3 - Percé, terme cité par Louis HÉMON dans son ouvrage «Maria Chapdelaine».
N°4 - intégré par Maurice BARRÈS dans son ouvrage «Le Voyage de Sparte».
N°5 - Percé, terme cité par Paul ADAM au sein de son œuvre «L'Enfant d'Austerlitz».
Citations percé