Mûrement

(adverbe)

Définition(s) disponible(s) :



Signification parue en 1986 dans dictionnaire de l’Académie Française.
Signification éditée par l’Académie Française, année 1932.
Ancienne signification parue en 1835 dans dictionnaire de l’Académie Française.
Ancienne définition académique pour le terme « mûrement » (parue en 1798).

Merci à Mariette et Doriane pour la numérisation du mot mûrement.



Emplacement dans le dictionnaire :

murâille
muraille
mûral
mural
murale
muralistes
mure
mûre
muré
mûrement
murène
murer
muret
muret
murex
murger
mûri
muriate
muriaté
muriatique
muriculé




Quelques citations et utilisation du mot mûrement dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Mûrement, mot intégré par François PONSARD dans son ouvrage «L'Honneur et l'argent».
N°2 - terme cité par Eugénie de GUÉRIN au sein de son œuvre «Journal (1834-1840)».
N°3 - Mûrement, repris par Jean-Jacques AMPÈRE dans son œuvre «Correspondance : t. 1 (1816-1827)».
N°4 - intégré par Jean-Jacques AMPÈRE dans son œuvre «Correspondance : t. 1 (1816-1827)».
N°5 - Mûrement, mot intégré par Théodore BARRIÈRE au sein de son œuvre «Les Faux-bonshommes».
Citations mûrement