Incommodé



Définition(s) disponible(s) :



Ancienne définition de « incommodé » de source académique (Académie Française, parution de 1835).
Ancienne signification parue en 1798 dans dictionnaire de l’Académie Française.
Définition de Mr Jean-François Féraud (édition de 1788) pour le terme « incommodé ».
Ancienne définition de « incommodé » de source académique (Académie Française, parution de 17962).

Merci à Nicolette et Mélissa pour la numérisation du mot incommodé.



Emplacement dans le dictionnaire :

incomber
incomburant
incombustibilité
incombustible
income-tax
incommensurabilité
incommensurable
incommensurablement
incommodé
incommode
incommodément
incommoder
incommodité
incommunicabilité
incommunicable
incommutabilité
incommutable
incomparable
incomparablement
incompassible
incompatibilité




Quelques citations et utilisation du mot incommodé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Incommodé, terme cité par René BOYLESVE au sein de son œuvre «La Leçon d'amour dans un parc».
N°2 - intégré par Jules MICHELET au sein de son ouvrage «Sur les chemins de l'Europe».
N°3 - Incommodé, intégré par Charles SAINTE-BEUVE dans son œuvre «Volupté».
N°4 - terme cité par Augustin BARRUEL abbé dans son livre «Les Helviennes ou Lettres provinciales philosophiques».
N°5 - Incommodé, cité par Honoré de MIRABEAU comte dans son livre «Lettres originales écrites du donjon de Vincennes pendant les années 1777, 1778, 1779, 1780».
Citations incommodé