Forgé

(adjectif, part. passé de forger)

Définition(s) disponible(s) :



Définition académique pour le terme « forgé » (parue en 1986).
Ancienne définition académique pour le terme « forgé » (parue en 1835).
Signification éditée en 1876 pour le terme « forgé » par Emile Littré.

Merci à Thierry et Noella pour la numérisation du mot forgé.



Emplacement dans le dictionnaire :

foreur
foreuse
forfaire
forfait
forfaitaire
forfaiture
forfante
forfanterie
forficulaires
forgé
forge
forge-mètre
forgeable
forger
forgerie
forgeron
forgeur
forgis
forjet
forjeter
forlancer




Quelques citations et utilisation du mot forgé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Forgé, terme cité par Edmond ROSTAND dans son œuvre «Cyrano de Bergerac».
N°2 - repris par Remy de GOURMONT au sein de son œuvre «Esthétique de la langue française : la déformation, la métaphore, le cliché, le vers libre, le vers ».
N°3 - Forgé, repris par Remy de GOURMONT au sein de son œuvre «Esthétique de la langue française : la déformation, la métaphore, le cliché, le vers libre, le vers ».
N°4 - repris par Paul VIDAL DE LA BLACHE au sein de son ouvrage «Principes de géographie humaine».
N°5 - Forgé, cité par Joris-Karl HUYSMANS au sein de son ouvrage «À rebours».
Citations forgé