Fieffé

(adjectif)

Définition(s) disponible(s) :



Signification développée en 1986 par l’académie Française (ACAD - 1986).
Signification issue du dico de l’Académie Française, parue en 1932.
Ancienne signification éditée en 1835 pour le terme « fieffé » par l’Académie Française.
Ancienne définition de « fieffé » de source académique (Académie Française, parution de 1798).

Merci à étienne et Paulette pour la numérisation du mot fieffé.

Synonymes les plus fréquemment utilisés pour le terme « fieffé ».


Le synonyme le plus proche de fieffé est : parfait.

Autres synonymes usités:

synonymes de fieffé


Emplacement dans le dictionnaire :

fidèle
fidèlement
fidéliser
fidélité
fiduciaire
fiducie
fief
fieffant
fieffé
fiel
fielleux
fiente
fienter
fier
fier-à-bras
fièrement
fierliage
fierté
fieux
fièvre
fiévreusement




Quelques citations et utilisation du mot fieffé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Fieffé, mot intégré par Eugène VOGÜÉ dans son livre «Les Morts qui parlent».
N°2 - cité par Népomucène LEMERCIER au sein de son ouvrage «Pinto ou la Journée d'une conspiration».
N°3 - Fieffé, intégré par Denis DIDEROT au sein de son œuvre «Est-il bon? Est-il méchant? ou Celui qui les sert tous et qui n'en contente aucun».
N°4 - mot intégré par Denis DIDEROT au sein de son ouvrage «Est-il bon? Est-il méchant? ou Celui qui les sert tous et qui n'en contente aucun».
Citations fieffé