étayé

(part. passé)

Définition(s) disponible(s) :



Ancienne signification développée en 1798 par l’académie Française (ACAD - 1798).
Définition d’Emile Littré (édition de 1876) pour le mot « étayé ».

Merci à Andrée et Irène pour la numérisation du mot étayé.



Emplacement dans le dictionnaire :

étarquer
état
état-major
étatique
étatisme
étau
étaupinage
étavillon
étayage
étayé
étayer
etc
été
éteignarie
éteignoir
éteindre
eteint
ételle
étendage
étendard
étendeur




Quelques citations et utilisation du mot étayé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - étayé, cité par Charles FOURIER au sein de son livre «Le Nouveau monde industriel ou l'Agriculture combinée».
N°2 - intégré par Jean-Paul MARAT dans son œuvre «Les Pamphlets (1789-1790)».
Citations étayé