Dédit

(nom masculin, subst. masculin)

Définition(s) disponible(s) :



Signification parue en 1932 dans dictionnaire de l’Académie Française.
Ancienne définition du mot « dédit » par l’Académie Française (édition de 1835).
Ancienne définition du mot « dédit » par l’Académie Française (édition de 1798).
Définition du mot « dédit » par Emile Littré (édition de 1876).

Merci à Telesphore et Géraud pour la numérisation du mot dédit.

Synonymes les plus fréquemment utilisés pour le terme « dédit ».


Le synonyme le plus proche de dédit est : démenti.

Autres synonymes usités:

synonymes de dédit


Emplacement dans le dictionnaire :

dédicace
dédicacer
dedicatoire
dédicatoire
dédié
dédier
dedier
dedire
dédire
dédit
dédommagement
dédommager
dédorer
dedouane
dédouaner
dédoublé
dédoubler
déductif
deduction
déduction
deduire




Quelques citations et utilisation du mot dédit dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Dédit, intégré par Pierre-Joseph PROUDHON au sein de son livre «Qu'est-ce que la propriété ?».
N°2 - cité par Alfred de MUSSET au sein de son œuvre «Articles publiés dans le journal Le Temps en 1830 et 1831».
N°3 - Dédit, cité par Charles SAINTE-BEUVE au sein de son œuvre «Port-Royal : t. 5».
N°4 - repris par Victor HUGO au sein de son œuvre «Correspondance : t. 1 : 1814-1848».
Citations dédit