Caillé

(nom masculin, part. passé)

Définition(s) disponible(s) :



Signification éditée en 1986 pour le terme « caillé » par l’Académie Française.
Ancienne définition académique pour le terme « caillé » (parue en 1835).
Ancienne signification parue en 1798 dans dictionnaire de l’Académie Française.
Signification développée en 1876 par Mr Littré (dictionnaire dit d’Emile Littré).

Merci à Arienne et Adrienne pour la numérisation du mot caillé.



Emplacement dans le dictionnaire :

cahotage
cahotant
cahotement
cahoter
cahute
caiche
caïd
caïeu
caillasse
caillé
câillé
câille
caille
caille-lait
caillebotis
caillebotte
caillebotté
cailler
câilletage
cailletage
câilleteau




Quelques citations et utilisation du mot caillé dans la littérature et les publications journalistiques :

N°1 - Caillé, mot intégré par Georges CUVIER dans son livre «Leçons d'anatomie comparée».
N°2 - terme cité par Gustave FLAUBERT au sein de son œuvre «La Tentation de saint Antoine».
N°3 - Caillé, cité par Charles-Marie LECONTE DE LISLE au sein de son livre «Poèmes antiques (1874)».
N°4 - cité par Louis-Sébastien MERCIER dans son ouvrage «Tableau de Paris : t. 5 à 8».
N°5 - Caillé, cité par VOLNEY comte de au sein de son ouvrage «Voyage en Égypte et en Syrie».
Citations caillé

Autres Recherches
Synonymes
Conjugaisons

Usage du mot: caillé

Ce graphique vous montre la manière dont ce mot a été utilisé à travers les âges.

Mots les plus recherchés :